Projet photographique et de photo-montage Le thème général était de photographier certains membres du club de cyclisme, le C.A.M. de Bordeaux – Team SIDER, pour mettre en exergue une autre facette que celle habituellement montrée dans les photos sportive. Au départ du projet, mon intention était de placer les sujets dans un environnement de monuments et endroits connus de Bordeaux. Mes premières collectes de fonds m’ont assez rapidement incité à trouver un autre fil conducteur pour ce projet : je trouvais cela un peu répétitif et sans réel sens pour cette série. Comme la mise en avant des personnes restait pour moi l’intérêt essentiel, j’ai proposé d’organiser les scènes autour d’une passion ou implication dans le club. Principe d’un photo-montage Pour différencier le photo-montage d’une photo, on peut simplement dire que le photo-montage est le résultat d’une composition basée sur l’association d’au moins deux photos. Les types et approches sont multiples, il est possible d’aller jusqu’à marier photo et dessin, de partir dans un principe d’illustration avec de représentations surréalistes.

« Pour ma part, n’ayant ni la créativité ni l’attirance pour ces pistes, qui s’éloignent vraiment de la photographie, j’ai opté pour le photo-réalisme »

Photo-montage final
Composants, ici 4 images ont été nécessaire
La photo de Julien mettant son vélo sur sa Ferrari pour rentrer chez lui après l’entrainement, montre bien les possibilités offertes par le photo montage. C’est un clin d’oeil à l’équipe Sky qui utilise une Jaguar F Type pour porter les vélos de Froome. Evidemment il aurait été plus simple de réunir tous les composants dans ce parking des quais, y compris la Ferrari, mais ce n’est pas forcément réalisable. Ci-dessous, voici une composition photo-réaliste mais totalement irréaliste en terme de sécurité pour les enfants de ces parents, qui croyez moi, sont tout ce qu’il y a de plus attentionné. On voit effectivement que Rémi, suivi de sa soeur Maeva, sont en équilibres sur la rambarde du dernier niveau du parking, surplombant les Quais des Marques et la Garonne en contre bas. Lui sur son vélo et elle comme une funambule. Les parents jouent la comédie pour la prise de vue, Simon feignant d’encourager tout en assurant « la sécurité », et Sabrina, la pauvre maman, totalement paniquée. Il a fallu 4 images, la prise de vue groupée des parents était compromise en raison de la direction de l’éclairage et de la mise au point sur chaque personne.

« voici une composition photo-réaliste, mais totalement irréaliste en terme de sécurité »

Photo-montage final
Composants, 4 images également nécessaires

Conclusions Ce fut un projet qui m’a permis de travailler en profondeur les techniques de montage sur Photoshop. C’est accessible à tous ceux qui s’intéressent à la post-production sur ordinateur à l’aide de logiciels de retouche. Il faut au minimum que le logiciel en question gère les calques. Pour ceux qui veulent se lancer dans cette exercice amusant, il y a des tonnes de tutos sur le web. Vous passerez un peu de temps à ingurgiter les techniques, et ensuite à les mettre en pratique. Non recommandé pour les aficionados de l’immédiateté. A moins de faire cela à temps plein, prévoyez entre 6 mois à un an pour vivre l’expérience de l’apprentissage dans un certain confort. Je recommande également l’excellent livre « Guide du montage photo » de Matt Kloskowski aux éditions Pearson.

A bientôt devant l’objectif..

Comments

comments