Certains nous envient notre été indien Bordelais, et ils ont bien raison. Autour de 8h30 je me dirigeais en direction des quais, à cette heure il y a à la fois peu de monde et toujours quelque chose à contempler. Et puis même, l’ambiance avec les joggeurs du matin, les touristes déterminés, provoque toujours cette atmosphère qui caractérise les bons moments.

Au delà de la ballade j’étais en quête de sujet pour tester ma technique sur le flash en haute vitesse. C’est mon dada photographique du moment. Je trouve que cette technique, très en vogue est captivante par les contraintes qu’elle impose mais aussi par les résultats flatteurs qu’elle produit.

C’est dans cette quête de sujet que je suis tombé sur Pierre. Slalom skater de haut niveau Pierre pratique le skate depuis plus de 15 ans. Quand je suis arrivé sur les quais il venait d’installer ses cônes sur le côté de la promenade et démarrait ses exercices. Je l’ai abordé pour lui demander s’il accepterait que je le prenne en photo. Il a accepté très sympathiquement. Echange de bons procédés avec peut-être des clichés intéressants pour lui et pour moi l’occasion de pratiquer. J’avoue avec le recul que le risque était plus grand de son côté que du mien, vu que je testais pour la première fois cette mise en oeuvre complexe et la pression de l’échec a été immédiate dès qu’il a dit : « oui pas de problème! ».

LA PRISE DE VUE

Matériel
– Boitier Nikon D3 avec un zoom 24-70 f2,8
– 2 flashs Nikon, 1 SB800 et 1 SB910
– Déclencheur radio Phottix Odin
– Pied Manfrotto 190 CX3 pour les flashs

Slalom Skateboard
– Slalomer entre 50 cônes espacés de 1,60m
– Le parcours fait donc environ 80 mètres de long
– Pierre réalise le parcours entre 10 et 15 secondes (ça va très vite)

J’ai été ravi de croiser Pierre qui m’a fait découvrir un sport que je ne connaissais pas, et très photogénique.

Markipo
La photo à vie!