DIDIER

1970

Occupation : J’ai une formation de logisticien avec une spécialisation dans le secteur frais. Sinon, je suis un peu occupé avec mes engagements dans la FFC et dans les différents évènements à tout niveau du cyclisme, toute discipline confondues.

Passion : Ma passion est le Cyclisme car j’ai été « piqué » avec un rayon de bicyclette à la naissance. Je suis aussi très intéressé par la Généalogie. Je la pratique quand le temps me le permet.

Plat préféré : Mon plat préféré est le steak/frites mais je me régale aussi avec des bons plats comme les lasagnes ou une tartiflette.

Musique préférée : Concernant la musique, je suis assez éclectique car je n’ai pas forcément de musique préférée. Ca va de Michel Sardou au Black Eyed Peas ou d’Annie Cordy à Vianney.

Idole : Mon idole n’existe pas. Je suis farouchement attaché à une peluche, l’idole de mon enfance : Casimir. Je l’ai vu (en vrai) pour la première dans les années 2000 et j’étais aux anges.

iPhone ou Androïd : Android … Pour les téléphones, depuis le premier jour, je suis un fan des NOKIA. Je les ai tous utilisé du 3310 à celui que j’ai actuellement le NOKIA 6.

Mac ou PC : Je suis PC dans toutes ces formes car je trouve que c’est plus accessible financièrement.

Vélo de rêve : Je ne fais pratiquement pas de vélo mais je collectionne tous les véhicules miniatures à l’échelle 1/43e concernant le Tour de France. Ce sont principalement des véhicules publicitaires et j’en possède plus de 150 actuellement.

Pour terminer Une anecdote. J’ai fait mon premier Tour de France en 1998 comme chauffeur dans la caravane du Tour de France. J’ai changé de poste en 2001 pour devenir chauffeur VIP et ceci jusqu’en 2013. En 2017, j’ai participé à mon dernier Tour de France comme Arbitre (Juge à l’arrivée). Il me reste encore une bonne dizaine d’année pour devenir arbitre au Camion Balai et je pourrai, ainsi dire, que j’aurai participé au Tour de France sur tous les postes de la tête à la queue. Mon père qui rêvait de faire le Tour de France n’a pas eu l’occasion que j’ai eu. Il était fier, un jour de me dire : Le rêve que j’avais, c’est toi qui me l’a fait réaliser. Il a pu venir sur des étapes du Tour avec moi, il était comme un enfant. Un très beau moment entre un père et son fils. Voilà Marc, tu sais tout de ma vie, enfin presque.